Déroulement des épreuves

ÉPREUVES POUR LES PERMIS A1 (premier permis), A2 et A

Voyons en détail comment se déroulent les différentes épreuves par ordre chronologique. C’est le CFM CONTACT 91 qui gère l’ensemble de la partie administrative et qui centralise les résultats (sauf l’examen final de la circulation dont le résultat vous sera envoyé à votre adresse personnelle).

Vous devrez simplement :

L’EXAMEN THÉORIQUE MOTO (ETM) : LE CODE DE LA ROUTE MOTO

Vous devez d’abord réussir l’épreuve théorique moto (ETM), le code de la route, c’est-à-dire trouver la bonne réponse à au moins 35 questions sur 40.

Un Pack web est inclus pour toute souscription d’un forfait pour vous permettre de vous entrainer à cette épreuve.

L’examen se déroule dans le centre d’examen d’un opérateur agréé (La Poste, ObjectiCode, etc…). Les résultats sont disponible le jour même. Nous vous informons du résultat sur simple appel téléphonique.

Le bénéfice de l’admissibilité de l’épreuve théorique moto reste acquis si vous changez de filière de formation.

L’EXAMEN DU PLATEAU (épreuve Hors Circulation)

Cette épreuve se décompose en 5 étapes :

  1. maniement de la moto sans moteur ( + vérifications mécanique) – épreuve non-éliminatoire
  2. maniement de la moto à allure réduite
  3. maniement de la moto à allure rapide : ÉVITEMENT
  4. maniement de la moto à allure rapide : FREINAGE
  5. interrogation orale : LES FICHES

Au final, pour réussir cet examen, il faudra avoir au moins deux A et aucun C (le C est éliminatoire et met immédiatement fin à l’examen).

Donc 5 A, ou 4 A et 1 B, ou 3 A et 2 B, ou 2 A et 3 B.

À NOTER : Au début de l’examen, l’inspecteur tire au sort un “sens de parcours” qui sera définitif pour tous les parcours et tous les élèves passant l’examen. Si l’inspecteur tire au sort le “sens 1”, tous les parcours s’effectueront avec le départ à droite et l’arrivée à gauche (sauf pour le freinage). Si l’inspecteur tire au sort le “sens 2”, les parcours seront effectués en mode “miroir”, c’est à dire avec le départ à gauche et l’arrivée à droite (sauf pour le freinage).

1 - Maniement de la moto sans moteur et vérifications mécanique

Cette épreuve n’est pas éliminatoire. Note possible A ou B.

• Parcours sans moteur ( la poussette) :
Il s’agit de pousser et de faire passer la moto entre 2 portes marquées par des plots au sol , moteur éteint. À l’aller, en marche avant. Au retour, en marche arrière.

 

img_freepik_com-tout-nouveau-hachoir-retro-noir-brillant-est-gare-cote-batiment-briques_613910-3242

2 - Maniement de la moto à allure réduite

Cette épreuve peut être éliminatoire. Note possible A, B, ou C (éliminatoire). Parcours chronométré obligatoire.

Plateau-lent-S1

ou (suivant le tirage au sort de début d’épreuve)

Plateau-lent-S2

Les différentes séquences sont les mêmes pour les deux parcours possibles :
  • (1) = départ du candidat seul sur la moto
  • (2) à (3) = virage en S immédiat dans deux portes de plots, ligne droite entre deux portes de piquets (il faut compléter cette section en PLUS de 20 secondes) – virage serré pour aller chercher un couloir d’évitement
  • (4) demi-tour avec arrêt pied à terre au milieu du demi-tour
  • (5) arrêt pour prendre un passager puis ligne droite avec passager, suivi d’un virage serré – ligne droite avec deux portes de piquets,
  • (6) arrêt avec passager

Notation :

  • un parcours correctement réalisé vaut A (plus de 20 secondes entre les portes (2) et (3), aucun plot touché et aucun pied à terre en dehors de la zone de demi tour (4) et la prise de passager (5).
  • une erreur (pied à terre, plot ou piquet déplacé) vaut B
  • deux erreurs, une erreur de parcours ou une chute de la moto, et c’est le C, éliminatoire.

VOUS AUREZ DROIT À 2 ESSAIS

Le parcours à allure réduite en vidéo :

3 - Maniement de la moto à allure rapide : ÉVITEMENT

Cette épreuve peut être éliminatoire. Note possible A, B, ou C (éliminatoire).

Plateau-lent-S1

ou (suivant le tirage au sort de début d’épreuve)

Plateau-lent-S2

Pour les deux parcours possibles :

  • départ à l’arrêt, accélération, montée sur le 3ème rapport,
  • slalom en 3ème à une vitesse minimale de 40 km/h (1), en contournant quatre plots
  • demi-tour autour d’un plot central avec limites latérales sur largeur de 6 mètres
  • retour en ligne droite (sans slalom), sur le 3ème rapport
  • au bout de la ligne droite, vitesse minimale imposée d’au moins 50 km/h (2)
  • évitement à effectuer sur le 3ème rapport
  • freinage avec arrêt de précision entre quatre plots
  • fin de l’exercice moto à l’arrêt

Notation :

  • un parcours correctement réalisé vaut A
  • une erreur (plot touché en slalom) vaut B
  • deux erreurs (plots d’évitement touchés, sortie de parcours, vitesse non suffisante, chute, etc… et ce sera un C éliminatoire.

VOUS AUREZ DROIT À 2 ESSAIS

Le parcours à allure rapide (évitement) en vidéo :

4 - maniement de la moto à allure rapide : FREINAGE

Cette épreuve peut être éliminatoire. Note possible A, B, ou C (éliminatoire).

Plateau-frein-S1

ou (suivant le tirage au sort de début d’épreuve)

Plateau-frein-S2

Pour les deux parcours possibles :

  • départ à l’arrêt, accélération, montée sur le 3ème rapport,
  • demi-tour autour d’un plot central avec limites latérales sur largeur de 6 mètres
  • retour sur le 3ème rapport
  • (1) passage à 50 km/h minimum
  • arrêt d’urgence avant la ligne C5 (en cas de piste humide, la distance admise pour le freinage est allongée jusqu’au repère C4)
  • fin de l’exercice moto à l’arrêt

Notation :

  • un parcours correctement réalisé vaut A
  • une erreur (plot touché) vaut B
  • deux erreurs (plots d’évitement touchés, sortie de parcours, vitesse non suffisante, chute, etc… et ce sera un C éliminatoire.

VOUS AUREZ DROIT À 2 ESSAIS

Le parcours à allure rapide (freinage) en vidéo :

L’EXAMEN DE CIRCULATION

La derniere epreuve avant la validation du permis. Celle ci ne peut avoir lieu que lorsque l’on réussi l’examen du plateau.

Il s’agit de conduire une moto dans des conditions normales de circulation ( ville, autoroute, etc…) selon les directions et indications données par l’inspecteur ( par le biais d’une oreillette placée sous le casque). Le temps de cet examen est d’une trentaine de minutes.

L’épreuve en circulation consiste pour l’inspecteur à évaluer chez tous candidats:

  • le respect des dispositions du code la route
  • sa connaissance du véhicule et sa capacité à déceler les éventuels défauts techniques les plus importantes
  • sa maitrise des commandes et de la manipulation du véhicule pour ne pas créer de situations dangereuses
  • sa capacité à assurer sa propre sécurité et celle des autres usagers sur tous types de routes, à percevoir et à anticiper les dangers engendrés par la circulation et à agir de façon appropriée
  • son degré d’autonomie dans la réalisation d’un trajet 
  • sa capacité à adopter un comportement courtois et prévenant envers les autres usagers, en particuliers les plus vulnérables